Yo, l'application mobile piratée

  • 20 juin 2014
Yo app mobile
Certains spécialistes en technologie considèrent ce type d'investissement comme le signe d’une vague hystérique

L'application mobile Yo, très populaire ces derniers temps, a été victime d'un piratage.

Le créateur de l'application, Or Arbel, a confié au site TechCrunch qu'il y avait effectivement des "problèmes de sécurité". Cette application jugée par certains "sans intérêt", permet essentiellement d'envoyer des "Yo !" à ses contacts. L'application a toutefois rapporté 1 million de dollars à ses investisseurs, et compte aujourd'hui plus de 50 000 utilisateurs.

De ce fait, le site TechCrunch a indiqué que trois étudiants avaient découvert une faille dans le système de sécurité du logiciel. "Nous pouvons récupérer le numéro de téléphone de n'importe quel utilisateur du service (et je viens d'ailleurs d'envoyer un texto au créateur de l'application et il m'a rappelé)," a expliqué l'un des étudiants à TechCrunch.

Sans s'étendre sur les détails et vulnérabilités de fonctionnement, Or Arbel s'est engagé à résoudre les problèmes de la nouvelle application mobile.

Depuis le lancement du mondial, les utilisateurs ont pris l'habitude de recevoir un "Yo" à chaque but grâce à un nouveau service. Cette nouvelle application, créée en l'espace de huit heures, a divisé et choqué les spécialistes en technologie qui considèrent un tel investissement comme le signe d'une vague hystérique qui s'abat sur la Silicon Valley.