BBC navigation

ONU : 50 millions de réfugiés

Dernière mise à jour: 20 juin, 2014 - 13:56 GMT
refugees in the world

Selon l'ONU, s'il y a davantage de déplacés dans le monde, c'est que la société est de plus en plus violente

Pour la première fois depuis la 2e guerre mondiale, le nombre de déplacés fuyant les conflits ou la persécution a dépassé le seuil des 50 millions en 2013, selon de l'ONU.

"51,2 millions de personnes ont été déracinées, soit six millions de plus que les 45,2 millions comptabilisés fin 2012", a déclaré le chef du Haut-Commissaire des Nations Unies (HCR), Antonio Guterres, ajoutant qu'il s'agissait d'un "défi considérable" pour les organisations humanitaires.

Les conflits en Syrie, en Centrafrique et au Soudan du Sud sont à l'origine cette forte augmentation.

"Ces dernières années, les conflits n'ont cessé de se multiplier", a constaté Antonio Guterres, alors qu'en parallèle, "d'autres perdurent depuis des décennies".

Le nombre de personnes qui pendant de nombreuses années, voire même des décennies, ont été réfugiées est estimé à 6,3 millions, un chiffre particulièrement préoccupant.

Déplacés internes

Le coût humain de la guerre et des persécutions

51,2m

personnes déplacées de force

  • 2,6m ont fui l'Afghanistan

  • 1,6m de refugiés au Pakistan

  • 1,2m demandeurs d'asile dans le monde entier

GETTY

L'ONU estime que 2,5 millions d'Afghans sont en situation de réfugiés "prolongées". Les Afghans représentent le groupe de réfugiés le plus important alors que le Pakistan, pays voisin, accueille plus de réfugiés que tout autre pays au monde avec quelque 1,6 millions.

Aux quatre coins du monde, plusieurs milliers de réfugiés issus de "crises oubliées" ont passé une grande partie de leur vie dans des camps. Sur la frontière entre la Thaïlande et la Birmanie, 120 000 personnes de l'ethnie karen ont fui leurs provinces, trouvant refuge dans des camps pendant plus de 20 ans.

Selon l'ONU, on ne doit pas forcer un réfugié à rentrer chez lui, on doit garantir sa sécurité et veiller à ce qu'il ait un toit à son retour. Hélas, pour de nombreux réfugiés tels que les 300 000 somaliens qui vivent dans le camp de Dadaab au Kenya, cette perspective peut paraître lointaine.

Graphique représentant le nombre de réfugiés dans le monde

L'ONU reconnait que certains camps ont été mis en place de façon quasi-permanente au fil du temps, On y retrouve parfois écoles, hôpitaux et commerces en tous genres. Ces camps ne sont toutefois pas et ne remplaceront jamais un foyer.

Les déplacements forcés regroupent trois catégories : les réfugiés, les demandeurs d'asile et les déplacés internes qui ont dû quitter leur foyer.

En 2013, le nombre de déplacés internes en Syrie aurait atteint les 6,5 millions depuis le début du conflit.

Au total, le nombre de déplacés internes a atteint le nombre record de 33,3 millions de personnes, dépassant largement le nombre de réfugiés.

Quelque 5,4 millions de déplacés internes auront également besoin d'assistance, particulièrement au Mali, en République démocratique du Congo, en Somalie et au Soudan.

Selon l'ONU, quelque 11 millions de personnes relèveront de la compétence du HCR en Afrique en 2014.

En Savoir Plus

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.