Ianoukovitch : "je suis le vrai président"

  • 28 février 2014
Le président déchu d'Ukraine Viktor Ianoukovitch

Le président déchu de l'Ukraine viktor Ianoukovitch est apparu vendredi en public pour la première fois depuis qu'il a fui Kiev. Il a accusé l’Occident d’"irresponsabilité sur l’instabilité dans son pays."

Au cours de sa conférence au sud de la Russie, viktor Ianoukovitch a expliqué qu'il a été chassé du pouvoir de façon inconstitutionnelle par ceux qu'il a qualifiés de "voyous fascistes."

Viktor Ianoukovitch a déclaré qu’il était prêt à revenir en Ukraine si sa sécurité personnelle était garantie.

Pour celui qui se considère toujours comme le vrai président de l’Ukraine, les présidentielles prévues en Mai prochain sont illégales et il ne compte pas y prendre part.

"Ces lois qui ont été adoptées au Parlement par la force ... Je ne les reconnais pas et je ne les reconnaîtrai jamais. Je n'ai jamais signé, ce qui signifie que ces lois n'ont pas été adoptées. Voici la réalité : je suis le président légal" a-t-il réitéré devant son audience.

Le Président déchu a expliqué que "si le vrai président ne démissionne pas en accord avec la constitution, s’il est encore vivant, et comme vous pouvez le voir je suis encore vivant, et s’il n’a pas été renversé par le parlement, eh bien il est toujours président."

"Et ce spectacle au parlement avec ces violences contre les députés, je ne peux pas l’appeler procédure, je ne peux pas et je ne la reconnaîtrai jamais" a-t-il répété.

Viktor Lanoukovitch accuse l’occident de faire preuve d’irresponsabilité dans la gestion de l'instabilité dans son pays.

Comme solution de crise, Il propose la mise en œuvre de l'accord qu'il a signé avec l'opposition et les ministres des affaires étrangères de l’Union européenne la semaine dernière.

Malgré son espoir en la Russie il est contre toute intervention armée.

"Je pense que toute action militaire dans cette situation ne serait pas indiquée. Et je ne demanderai pas de support militaire. Je pense que l’Ukraine doit rester un seul pays uni" a-t-il soutenu expliquant que "la Russie est notre partenaire stratégique pour des raisons économiques et des connections historiques entre nos peuples. Et selon les accords que l’Ukraine a avec la Russie, la Russie a le droit d’agir."

"Connaissant le caractère de Vladimir Poutine je suis surpris que jusqu’ici il reste réticent et ne parle pas" a ajouté le président Lanoukovitch.

L’Ukraine a accusé la Russie d'avoir perpétré une invasion armée, après que des hommes en uniforme ont pris position à deux aéroports de Crimée. Les correspondants de la BBC ont également vu vingt-trois camions militaires allant vers la capitale régionale de Simferopol. Un porte-parole de la Maison Blanche a exhorté les acteurs à respecter ce qu'il a appelé la souveraineté de l'Ukraine