La croissance flanche en zone euro

  • 14 novembre 2013
L'Europe peine à repartir.

La croissance économique a ralenti en zone euro au 3e trimestre, remettant en question les espoirs de reprise esquissée plus tôt cette année.

La zone euro, qui émerge péniblement d’une récession de 18 mois, affiche une croissance d’à peine 0,1% au 3e trimestre, en ligne avec les prévisions des économistes.

Les deux plus grandes économies de la zone, l’Allemagne et la France, se dégradent par rapport au trimestre précédent.

L’Allemagne, moteur économique de l’Europe, voit sa croissance ralentir à 0,3% au 3e trimestre, contre 0,7% au 2e trimestre.

La France voit son PIB se contracter de 0,1% au 3e trimestre, avec une croissance de 0,5% au trimestre précédent.

L’Italie prolonge sa plus longue récession de l'après-guerre, avec une contraction de 0,1%, son neuvième trimestre consécutif de croissance négative.

La France piétine

La mauvaise performance économique de la France est un des soucis majeur pour la zone euro, et plombe la popularité du président François Hollande.

Selon l’INSEE, l’institut français des statistiques, les exportations françaises ont fortement chuté au 3e trimestre: -1,9%, ce qui met à nouveau en exergue le problème de la compétitivité des entreprises françaises.

Le gouvernement français assure cependant que le pire est passé pour l'économie du pays, et que le 4e trimestre sera meilleur.

Pierre Moscovici, le ministre français des Finances, a estimé que la croissance négative du 3e trimestre n’était “pas un signe de déclin”.

“J’ai des raisons de croire que la production est repartie au 4e trimestre et nous savons que le 3e trimestre était un point bas”, a-t-il ajouté.