Le mystère du yeti résolu?

  • 17 octobre 2013
Le yéti, objet de nombreux canulars, comme ici en 1992.

Le yéti, ou mythique “abominable homme des neiges”, dans l’Himalaya pourrait être un ancien ours polaire, selon une étude scientifique britannique

L'étude menée par le professeur Bryan Sykes, un généticien de l’Université d’Oxford, a testé l’ADN de poils appartenant aux créatures présentées comme des yétis, et a constaté une corrélation avec l’ADN d’un ours polaire ancien de Norvège il y a 40.000 ans.

Les descendants de cette espèce d’ours polaire pourrait toujours habiter l’Himalaya, et expliquerait les apparitions de “yéti”, selon l'étude.

Le professeur Bryan Sykes a plus précisément analysé les poils de deux animaux inconnus, l’un découvert dans la région de Ladakh dans l’ouest de l’Himalaya, et l’autre au Bhoutan.

Il a soumis les poils aux tests les plus sophistiqué et comparé leur ADN au génome des autres animaux conservés dans la base de donnée GenBank.

Il a découvert une corrélation de 100% avec l'échantillon d’ADN d’un ours polaire ancien trouvé à Svalbard en Norvège, datant d’au moins 40.000 ans, et peut-être 120.000 ans, une période ou l’ours polaire et l’ours brun ont commencé à se scinder génétiquement pour former deux espèces distinctes.

Le professeur Sykes pense qu’il pourrait exister aujourd’hui une espèce hybride, entre l’ours polaire et l’ours brun dans l’Himalaya.

Une photo d’une empreinte de “yéti”, prise par l’alpiniste britannique Eric Shipton au pied du Mont Everest avait déclenché un intérêt mondial en 1951.

Le personnage du yéti est entré dans le folklore, faisant notamment uneapparitionn mémorable dans Tintin au Tibet.