Interpol recherche la “veuve blanche”

Samantha Lewthwaite s'est convertie à l'Islam à l'adolescence.

Interpol a émis un mandat d'arrêt international à l'encontre de la Britannique Samantha Lewthwaite, dite “la veuve blanche”, à la demande du Kenya.

La jeune femme de 29 ans est recherchée par le Kenya pour détention d'explosifs et complot en vue de commettre un crime, des charges remontant à décembre 2011, selon l'organisation policière internationale.

Diffusée à 190 pays, la demande d'arrestation à des fins d'extradition d'Interpol ("notice rouge"), émise à la demande d'un pays membre, est l'"un des outils les plus puissants pour poursuivre des fugitifs internationaux", selon l'organisation.

La Britannique, convertie à l’Islam, est la veuve d’un des quatre kamikazes responsables des attentats de Londres en 2005.

Elle a fuit le Royaume-Uni il y a 8 ans, et se serait depuis rapprochée des militants islamistes somaliens shebab.

Elle a été citée comme possible complice dans l'attaque meurtrière et la prise d'otages commises dans le centre commercial Westgate à Nairobi, sans que cette hypothèse ne soit confirmée ni par le gouvernement kényan ni par le gouvernement britannique.

Le nom de cette mère de famille revient régulièrement depuis des années dans des affaires terroristes en Afrique de l'Est.

Mme Lewthwaite - qui voyagerait aussi le le faux nom de"Natalie Webb" - était jusqu’ici uniquement recherchée pour l’utilisation présumée d’un faux passeport sud-africain.

Elle est surnommée par des extrémistes "Dada Muzungu", la soeur blanche en langue swahili, selon le quotidien kényan Daily Nation.