Pape: l’Eglise pourrait s’effondrer

  • 20 septembre 2013
Le Pape François accorde une interview à la presse, un fait rare.

Le Pape François, dans sa première interview, appelle le clergé à passer plus de temps avec les gens ordinaires, et moins sur la bureaucratie.

“Nous devons trouver un bon équilibre, sinon l'édifice moral de l’Eglise pourrait s’effondrer comme un château de carte”, explique-t-il.

“Je suis un pêcheur”, reconnait-il.“Ce n’est pas une figure de style”.

Dans un long entretien accordé à la revue des jésuites Civilta Cattolica, le Pape François, qui s’est forgé une réputation de franchise et d’humilité depuis son élection il y a six mois, se dit déterminé a réformer l'Eglise.

Il estime qu’elle est devenue “obsédée” par des thèmes comme le mariage homosexuel, l’avortement et la contraception.

Il a estimé que l’Eglise devait trouver un meilleur équilibre. Le Saint-Père appelle à "accompagner" les divorcés et gays "avec miséricorde" et recommande à l'Eglise de tenir compte "de leurs conditions" de vie réelles.

Jorge Mario Bergoglio déclare par ailleurs que si une femme a avorté, que cela lui "pèse énormément" et qu'"elle est sincèrement repentante", son acte doit être pardonné.

Et d'ajouter que "le confessionnal n'est pas une salle de tortures mais le lieu de la miséricorde".

"Je n'ai pas beaucoup parlé de ces choses, et cela m'a été reproché. Quand on en parle, il faut en parler dans un certain contexte", a-t-il estimé.

L'Eglise "ne peut insister seulement sur les questions liées à l'avortement, au mariage homosexuel et à l'usage des méthodes contraceptives", ajoute-t-il.

Au cours de l’entretien, le Pape se déclare amateur du romancier russe Dostoevsky, de Gerard Manley Hopkins, un poète anglais qui s'était converti au catholicisme.

Il dit admirer les tableaux de Caravaggio, sur les murs des églises de Rome, considère comme “sublime” la musique de Jean-Sébastien Bach, et son film favori est “La Strada” de l’Italien Federico Fellini.