Les 50 ans de "je fais un rêve" de MLK

  • 24 août 2013
Le fils de Martin Luther King prononçant un discours devant le Lincoln Memorial à Washington.
Le fils de Martin Luther King prononçant un discours devant le Lincoln Memorial à Washington.

Des dizaines de milliers de personnes, la plupart des Noirs américains se sont rassemblées samedi devant le monument d'Abraham Lincoln dans le centre de Washington, pour célébrer les 50 ans du discours historique en faveur des droits civiques de Martin Luther King, "Je fais un rêve".

Sous un ciel bleu sans un nuage, la foule armée de pancartes s'était massée autour d'un étroit et long bassin faisant face au memorial du président Lincoln, où le 28 août 1963 le pasteur Martin Luther King prononça le fameux "I have a dream", à la fin de son discours contre la ségrégation raciale qui devait marquer la société américaine.

Une des nombreuses banderoles apportées par les participants à la commémoration du 50e anniversaire du discours de Martin Luther King.
Une des nombreuses banderoles apportées par les participants à la commémoration du 50e anniversaire du discours de Martin Luther King.

"Le travail n'est pas fini, le voyage n'est pas terminé", a lancé dans une intervention enflammée le fils de "MLK", Martin Luther King III, au sujet de la lutte pour la défense des droits civiques des Afro-Américains, menée par son père.

"Quand les gens de couleur réussissent, l'Amérique réussit!", a déclaré la présidente du groupe des démocrates à la Chambre des représentants Nancy Pelosi, sous les applaudissements nourris du public composé également de Blancs, d'Hispaniques et d'Asiatiques.

Le représentant John Lewis, un Noir américain, a raconté à la tribune: "J'ai été arrêté 40 fois dans les années 60. Battu, en sang, inconscient, mais je ne suis pas fatigué......Je suis prêt à continuer de me battre et vous devez vous battre".

Sabrina Fulton, la mère de Trayvon Martin, le jeune Noir, tué par un vigile, récemment acquitté en Floride.
Sabrina Fulton, la mère de Trayvon Martin, le jeune Noir, tué par un vigile, récemment acquitté en Floride, s'adressant à la foule.

La mère de Trayvon Martin, l'adolescent noir tué en 2012 en Floride par un vigile, George Zimmerman, qui a récemment été acquitté, a aussi pris prendre la parole.

Pour fêter le cinquantième anniversaire du fameux discours, les Etats-Unis consacrent presque une semaine de commémorations, avec des services religieux, des marches, débats, concerts, expositions dans toute la ville.

Point d'orgue des festivités: mercredi 28 août, Barack Obama, premier président noir des Etats-Unis, prononcera un discours sur les marches du mémorial Lincoln.