BBC navigation

Deux pilotes turcs enlevés à Beyrouth

Dernière mise à jour: 9 août, 2013 - 13:16 GMT
Les deux pilotes ont été enlevés alors qu'un minibus transportait l'équipage à leur hôtel.

Les deux pilotes ont été enlevés alors qu'un minibus transportait l'équipage à leur hôtel.

Deux pilotes de la compagnie Turkish Airlines ont été enlevés tôt vendredi par des hommes armés sur la route de l'aéroport de Beyrouth.

Selon un porte-parole des Turkish Airlines, Ali Genc, contacté par la BBC, les agresseurs, qui étaient à bord de deux voitures, ont tendu une embuscade à un minibus qui faisait la navette entre l'aéroport leur hôtel.

Mais ils ne s'en sont pas pris aux autres membres de l'équipage.

Ceux-ci sont sains et saufs et vont être rapatriés en Turquie dans la journée.

Le ministère de l'Intérieur, Marwane Charbel, qui affirme avoir parlé à l'ambassadeur de Turquie à Beyrouth, a déclaré qu'une enquête avait été ouverte et que le conducteur du bus était interrogé.

Selon le compte Twitter officiel du ministère turc des Affaires étrangères, le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu s'est entretenu au téléphone avec le Premier ministre libanais, Najib Mikati et le président du Parlement Nabih Berri.

Ses interlocuteurs ont condamné cet acte et l'ont assuré qu'ils entreprendraient toutes sortes de démarches pour la libération des pilotes", a ajouté le ministère.

Après l'enlèvement, des soldats de l'armée libanaise ont été déployés dans le secteur.

En Turquie, les deux hommes enlevés ont été identifiés comme étant le pilote Murat Akpinar et son co-pilote Murat Agca.

Turkish Airlines assure trois vols par jour avec le Liban.

Cet enlèvement pourrait avoir un lien avec celui de neuf Libanais chiites qui avaient disparu en mai 2012 dans la province d'Alep (nord) à leur retour d'un pèlerinage en Iran.

Les femmes et deux hommes du groupe avaient été libérés.

Leur enlèvement avait été revendiqué par un homme se présentant comme Abou Ibrahim et se disant membre de l'Armée syrienn libre (ASL, rebelles), mais l'ASL avait alors nié toute implication.

Les familles des personnes enlevées ont manifesté à plusieurs reprises devant les locaux de Turkish Airlines à Beyrouth, appelant Ankara à user de son influence auprès des rebelles qu'elle soutient face au régime de Damas pour obtenir la libération de leurs proches.

Les ravisseurs n'avaient pas formulé de demandes, mais avaient affirmé que leurs otages étaient des membres du Hezbollah libanais, qui combat aux côtés des forces gouvernementales contre les rebelles en Syrie.

Un représentant des familles des otages libanais a nié dans un communiqué toute implication dans l'enlèvement des pilotes de Turkish Airlines.

En Savoir Plus

Mots-clés

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.