Berlusconi: peine de prison confirmée

  • 1 août 2013
Silvio Berlusconi
Silvio Berlusconi

Un tribunal italien a confirmé la condamnation à la prison de l'ancien premier ministre italien Silvio Berlusconi.

La cour de cassation l'a reconnu coupable de fraude fiscale, mais elle décidé que Berlusconi peut être rejugé en appel son interdiction d'exercer une fonction publique pendant cinq ans.

Agé de 76 ans, Berlusconi avait été condamné en première instance et en appel à quatre ans de prison dont trois couverts par une amnistie.

Mais en raison de son âge, il ne devrait toutefois pas aller en prison.

C’est la première fois que Silvio Berlusconi est condamné de manière définitive à une peine de prison après des dizaines de procès.

Une "success story" s’achève avec ce verdict pour celui qui a dirigé l'Italie pendant dix ans.

Pendant ses années au pouvoir, ses problèmes personnels, notamment judiciaires ont occupé le devant de la scène.

On lui reprochait de se servir de son poste pour faire voter des lois lui permettant d'échapper à la justice ou de défendre sa fortune.

La holding de la famille Berlusconi, Fininvest, comprend trois chaînes de télévision, des journaux, les éditions Mondadori et le Milan AC, équipe championne d'Italie en 2011.

Berlusconi avait été jugé pour prostitution de mineure et abus de pouvoir pour avoir fait libérer, à l'automne 2010, la jeune Marocaine "Ruby", accusée de vol et qui avait participé chez lui à des fêtes torrides baptisées "bunga-bunga".

Dans ce procès, il avait écopé fin juin d'une peine de sept ans de prison en première instance contre laquelle il avait fait aussitôt appel.