Soutien financier du Japon en Afrique

  • 1 juin 2013
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a annoncé une aide publique de 25 milliards d’euros aux gouvernements africains et aux acteurs privés sur le continent.
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a annoncé une aide publique de 25 milliards d’euros aux gouvernements africains et aux acteurs privés sur le continent.

Le Japon s'engage à verser une aide publique de 25 milliards d’euros aux gouvernements africains et aux acteurs privés sur le continent.

Une quarantaine de dirigeants africains sont réunis à Yokohama au Japon pour la conférence Japon-Afrique, qui a lieu tous les cinq ans.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a précisé que ce montant comprendrait notamment onze milliards d'euros d'aide au développement et cinq milliards d'euros destinés à financer les infrastructures.

''La croissance rapide du marché d’Afrique attire autant les entreprises japonaises que ses ressources naturelles'', a indiqué le Premier ministre.

Il cherche à se démarquer de la Chine qui s’est lancée dans une quête effrénée de minerais et d’énergie afin d’assurer sa croissance.

De son côté, le Japon s'intéresse particulièrement aux ressources africaines depuis que sa dépendance aux importations de pétrole et de gaz a été accrue par la fermeture de presque tous les réacteurs nucléaires du pays, suite à la catastrophe de la centrale de Fukushima en mars 2011.

Shinzo Abe a aussi profité de l’occasion pour demander aux dirigeants africains de soutenir la candidature de Tokyo pour les Jeux Olympiques de 2020.