BBC navigation

Pakistan: mandat d’arrêt contre le PM

Dernière mise à jour: 15 janvier, 2013 - 11:23 GMT

Raja Ashraf, le Premier ministre pakistanais.

La Cour suprême du Pakistan a ordonné l’arrestation du Premier ministre Raja Ashraf.

Il est soupçonné de corruption, avec 15 autres personnes, dans une affaire de contrats énergétiques illégaux.

Raja Ashraf dément avoir accepté des pots de vin en 2010 lorsqu’il était ministre de l’Eau et de l’Energie.

Selon les analystes, la décision de la Cour ne devrait probablement pas entraîner son retrait immédiat du pouvoir.

Proche du président Asif Ali Zardari, Raja Ashraf avait été nommé Premier ministre en juin dernier en remplacement de Yousuf Raza Gilani, poussé à la démission par la Cour suprême pour avoir refusé de rouvrir une ancienne enquête pour corruption visant le président.

La décision de la Cour intervient alors que le populaire leader musulman Tahirul Qadri a rassemblé des milliers de manifestants à Islamabad pour demander la démission du gouvernement.

A l’annonce du jugement de la Cour, les manifestants ont applaudi triomphalement.

Certains observateurs soupçonnent Tahirul Qadri d'être soutenu par des éléments de l’armée et du pouvoir judiciaire.

Ces dernières années, le gouvernement pakistanais s’est heurté au pouvoir judiciaire et à l’armée.

Mots-clés

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.