Mort en détention d’un blogueur iranien

  • 9 novembre 2012
Sattar Beheshti est mort en détention. Il s'était plaint de mauvais traitement.

Un blogueur iranien est mort en détention une semaine après son arrestation par la police.

Sattar Beheshti avait été arrêté pour atteinte à la sûreté de l’Etat sur les réseaux sociaux.

Sa famille dit avoir été contactée par la police pour récupérer son corps mercredi.

Les autorités iraniennes n’ont fait aucun commentaire.

Sattar Beheshti avait pris des positions critiques à l'égard du gouvernement iranien.

Il a passé une nuit dans la prison notoire d’Evin à Téhéran.

Après avoir écrit une plainte officielle aux autorités pénitentiaires pour mauvais traitement, il avait été transféré vers un lien inconnu.

Amnesty International a appelé dans un communiqué l'Iran à ouvrir "immédiatement" une enquête sur la mort du blogueur, notamment afin d'établir s'il est mort des suites de tortures.

"Il y a des craintes que Sattar Beheshti soit mort des suites de tortures infligées dans un centre de détention iranien, après avoir apparemment déposé plainte au sujet de ces tortures, ce qui est tout à fait plausible étant donné le passé de l'Iran concernant les morts en détention", a déclaré Ann Harrison, vice-directrice de l'ONG pour le Moyen-Orient.

La France a aussi vivement reagi .

"Nous sommes profondément choqués d'apprendre la mort en détention du blogueur Sattar Beheshti. Nous appelons les autorités iraniennes à faire toute la lumière sur les circonstances de son décès", a déclaré un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.