Chine: congrès du parti communiste

  • 7 novembre 2012
La place Tiananmen à Pékin.
Le congrès du parti communiste s'ouvre au grand palais du peuple à Pékin.

A la veille de cette grande échéance politique qui doit consacrer le renouvellement des structures dirigeantes du pays, l'effervescence est grande à Pékin, capitale de la deuxième puissance économique du monde.

Le grand palais du peuple, où se tiendra la rencontre, a des allures d'une "ville" en état de siège.

Plusieurs dizaines de policiers, en civil ou en uniforme, quadrillent la zone pour prévenir tout rassemblement.

Les principales artères de la ville arborent fièrement les couleurs nationales rouge et jaune.

Sur des banderoles on peut lire : ''Il ne peut y avoir de progrès, sans le parti communiste'' ou ''Faisons confiance au parti pour remporter une nouvelle victoire.''

Quelque 2300 délégués, venus des quatre coins du pays, prendront part à ces travaux considérés comme un tournant majeur dans la vie politique nationale. Plus de la moitié des membres du Politburo, l'instance suprême du parti, sont appelés à prendre leur retraite.

Au nombre des plus hauts dirigeants frappés par la limite d'âge, fixée à 70 ans, figurent le président Hu Jintao et le Premier ministre Wen Jiabao.

Sauf surprise de taille, l'actuel vice-president Xi Jinping va succéder à Hu Jintao comme secrétaire général du parti et comme président de la République.

Le Premier ministre Wen Jiabao, pour sa part, cèdera sa place à Li Kequiang.