USA 2012 : l'enjeu du vote anticipé

  • 29 octobre 2012
Quelques 7,2 milions d'Américains, dont leur président, ont déjà voté
Quelques 7,2 milions d'Américains, dont leur président, ont déjà voté

Pour la première fois, un président des Etats-Unis, en l'occurence Barack Obama, a voté par anticipation et il n'est pas le seul : au moins 7,2 millions d'électeurs américains ont déjà accompli leur devoir civique, bien avant le Jour-J. Alors ce peut-il que l'issue de la présidentielle ait déjà été décidée ?

Le président Barack Obama a accompli un geste historique la semaine dernière quand il s'est introduit dans un bureau de vote de Chicago pour mettre son bulletin de vote dans l'urne, à quelques 10 jours de la présidentielle.

Avant lui, aucun président américain n'avait voté par anticipation.

Ce geste du président Obama est un geste de sensibilisation sur le vote anticipé; vote que tous les deux camps, républicains et démocrates, considèrent comme ayant le potentiel de peser sur l'issue de la présidentielle.

Forces armées

Le vote par anticipation était relegué aux électeurs expatriés et aux membres des forces armées qui participaient au scrutin en votant par correspondance.

Mais pour la présidentielle de cette année, selon les projections des experts, au moins 35% des électeurs voteront par anticipation, ce qui va représenter une augmentation de 30% par rapport à 2008.

Et dans des Etats aussi déterminants comme la Floride, le Colorado, l'Iowa et l'Ohio, le chiffre pourrait être encore plus élevé.

"Le Colorado est l'un des Etats où 85% des suffrages seront exprimés avant le jour de l'élection", affirme Michael McDonald, maître assistant chargé de cours à la George Mason University à Washington. "En Floride, le chiffre sera proche des 2/3. Dans l'Ohio, le rythme est tel que l'Etat se retrouvera avec 40-45% pour le vote par anticipation."

Tous ces Etats, dit Michael McDonald, disposent de mécanismes permettant à leurs résidents de voter avant le 6 novembre.

Tendance

Mais bien que le vote par anticipation s'effectue ainsi dans les Etats qui l'autorisent, les suffrages qui seront exprimés par ce canal ne seront comptabilisés que le jour de l'élection.

Mais McDonald - qui s'intéresse de près à l'expression élection anticipée et, quand cela est possible, aux partis qui en récoltent les suffrages, indique qu'il pourrait être possible de déterminer le vainqueur éventuel en se penchant sur les résultats dans les Etats indécis.

"En 2008, à une semaine avant l'élection, dit McDonald, j'en étais venu à être persuadé que Obama gagnerait parce qu'il était en bonne posture dans le vote anticipé au Colorado et le Colorado a joué un rôle capital dans la carte électorale cette année-là."

En 2012, cependant, la course est si serrée qu'il est difficile d'y voir clair sur la base du vote anticipé, mais McDonald dit que le gros de ce vote arrive à destination dans la dernière semaine avant le scrutin et que ce sera alors qu'on pourrait détecter une tendance solide dévoilant le camp de la victoire.