BBC navigation

Mitt Romney reprend l’avantage

Dernière mise à jour: 1 mars, 2012 - 02:17 GMT

Mitt Romney vient de reprendre l'avantage face à ses adversaires aux primaires républicaines

Aux Etats-Unis, Mitt Romney retrouve sa position de favori républicain pour affronter Barack Obama à l'élection de novembre.

Après avoir perdu trois primaires en un jour il y a trois semaines, l’ancien gouverneur du Massachusetts a remporté les deux primaires qui se déroulaient mardi soir, dans les Etats de l’Arizona et du Michigan.

Mitt Romney devait remporter les primaires en Arizona et dans le Michigan. L’ancien gouverneur du Massachusetts avait été battu à plate couture il y a trois semaines par le candidat ultraconservateur Rick Santorum, et son avance dans le Michigan s’était effondrée dans la foulée de ces trois défaites. A tel point que plusieurs personnalités du parti républicain avaient prévenu qu’en cas de défaite de Mitt Romney mardi soir, elles feraient pression pour convaincre un nouveau candidat de se présenter.

Mais Mitt Romney gagne haut la main en Arizona, avec une vingtaine de points d’avance sur Rick Santorum. En Arizona, il parvient à réunir une coalition large au sein du parti républicain, en remportant la majorité des suffrages dans tous les groupes concernés par les sondages effectués à la sortie des urnes : des ultra-conservateurs du Tea Party aux modérés, des jeunes aux plus de 65 ans, des personnes gagnant moins de 30.000 dollars à celles qui gagnent plus de 200.000 dollars.

La victoire de Mitt Romney est nettement moins éclatante dans le Michigan, un Etat ou il se devait de l’emporter puisqu’il est y né et que son père en a été gouverneur de 1963 a 1969. Dans cet Etat, Mitt Romney ne parvient pas à se faire accepter des chrétiens evangeliques, ni des électeurs qui n’ont pas fait d’études supérieures.

Cependant, dans le Michigan, comme en Arizona, Mitt Romney s’est imposé parce qu’il est perçu comme le Républicain le mieux placé pour battre Barack Obama. Depuis le début du processus de sélection du candidat à l’investiture du parti républicain en janvier, c’est là le critère de choix qui demeure le plus important pour les électeurs qui participent aux primaires républicaines.

Mitt Romney et ses rivaux se retrouveront dans une semaine pour « Super Tuesday », un mardi que les Americains qualifient de « super » parce qu’il offre pas moins de 11 primaires d’un coup et pourra donc s’avérer décisif pour la course à l’investiture du parti républicain.

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.