BBC Afrique

Accueil > Afrique

Darfour : 25 000 réfugiés fuient Kassab

Facebook Twitter
10 Août, 2012 - 13:13 GMT

Les récentes violences au Darfour ont déplacé 25 000 personnes, selon l'ONU.

25 000 personnes, soit la quasi-totalité des occupants du camp de réfugiés de Kassab, au Darfour, ont fui les violences qui secouent à nouveau la région.

"Les informations parvenues à l'ONU indiquent que la totalité de la population du camp de déplacés de Kassab a fui à cause des combats", affirme le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha) dans son bulletin hebdomadaire.

Le camp de Kassab abrite des personnes ayant déjà été déplacées par le conflit qui secoue le Darfour depuis 2003. Il se situe à la lisière de la localité de Kutum, au nord-ouest d'El-Facher, capitale de l'Etat du Nord-Darfour.

Le Darfour connaît depuis le 1er août une nouvelle flambée de violence, à la suite de la mort d'un chef de district, Abdelrahmane Mohammed Eissa, tué dans une embuscade à Kutum.

Selon les informations dont dispose l'ONU, à la suite de cette attaque, des membres de la tribu Jalul à laquelle appartenait M. Eissa ont tué deux déplacés et un officier de police et détruit un marché local.

"L'ONU a également reçu des informations faisant état de pillages de logements de déplacés, de marchés et de commerces dans le camp de déplacés de Kassab et dans la localité de Kutum", a ajouté l'Ocha.

Jeudi, la Minuad a fait état d'informations sur des raids aériens ayant forcé des villageois à la fuite. Des habitants ont indiqué avoir fui les raids entre le 3 et le 6 août, à l'ouest de Shangil Tobay, au sud d'El-Facher.

ACTUALISER

Partager

Facebook Twitter